Trouver un produit
Demander une proposition
Déclarer un sinistre
Nous contacter
Nos bureaux à travers le monde

* Pantaenius UK Limited is authorised and regulated by the Financial Conduct Authority (Authorised No.308688)

** Pantaenius America Ltd. is a licensed insurance agent licensed in all 50 states. It is an independent corporation incorporated under the laws of New York and is a separate and distinct entity from any entity of the Pantaenius Group.

Bienvenue dans votre espace client
  • Télécharger les contrats, les conditions et les clauses
  • Trouvez vos factures et vos montants à payer
  • Vérifiez et modifiez vos informations personnelles

Le mouillage, une histoire qui fait couler de l’ancre…

Que ce soit pour une petite baignade, une nuit ou plusieurs jours, chaque année un grand nombre de plaisanciers jettent l’ancre à proximité de nos côtes. Contrairement à ce que l’on peut penser, le mouillage est une manœuvre délicate qui nécessite une attention toute particulière.

Bien évidement c’est la sécurité des usagers qui est en jeu, mais pas uniquement : nos fonds marins sont fortement impactés par la surfréquentation de notre littoral, si bien que le mouillage se retrouve aujourd’hui au centre des débats. Sécurité, Confort, Ecologie… Voici donc quelques règles et conseils qui vous permettront de jeter l’ancre en toute sécurité, et en réduisant au maximum votre impact sur la vie sous-marine.

Le mouillage nécessite une analyse de votre environnement, et le respect de quelques règles élémentaires :

Choisir le lieu du mouillage

  • Cela semble évident mais il faut choisir de préférence un lieu abrité. Au-delà du confort des passagers, il faut éviter de mettre son mouillage à l’épreuve des courants, de la marée ou du vent.
  • Evaluer la profondeur afin de déterminer la longueur de chaine à utiliser (environ 3 à 4 fois la profondeur selon le type d’ancre utilisée).
  • Vérifier que votre rayon d’évitage ne soit pas trop important afin de ne pas gêner la circulation ou risquer de percuter d’autres bateaux également au mouillage.
  • Choisir un fond adapté à votre ancre. En effet toutes les ancres ne se valent pas, que l’on mouille sur un fond rocheux, sablonneux ou sur un parterre d’algues.

La sécurité

Même si la majorité des plaisanciers l’oublient la manipulation de l’ancre n’est pas sans risque et les accidents sont fréquents. Pensez donc à porter des gants et des chaussures afin de protéger vos doigts. Une fois le bateau au mouillage, ayez le réflexe de descendre l’échelle. Si vous êtes seul à bord et que vous tombez accidentellement à l’eau, ce geste peut vous rendre un grand service.

Mouiller avec méthode

Une fois le point de mouillage choisi :

  • Avancez doucement face au vent (ou au courant).
  • Cassez l’erre afin de laisser couler l’ancre à la verticale.
  • Une fois l’ancre au fond, laissez le bateau dériver pour que l’ancre s’accroche. En cas d’absence de vent ou de courant, utilisez la marche arrière.
  • A l’aide d’un point de repère fixe ou éventuellement de votre GPS, vérifier que votre mouillage est stable et que l’ancre ne chasse pas. Si votre mouillage se prolonge, pensez à faire cette vérification régulièrement.
  • Le mouillage doit être facilement identifiable des autres usagers, vous devez donc :

De jour : aborder une boule noire de mouillage
De nuit : un feu blanc visible à 360°

Mouillage et Ecologie.

Pour nos fonds marins, la beauté de notre littoral est une malédiction.
En effet le nombre toujours plus grand de bateaux qui mouillent à proximité de nos côtes à un réel impact sur la flore et la faune.

Les herbiers marins sont depuis quelques années en forte régression. Ils sont pourtant un maillon essentiel de l’écosystème. Plus qu’un abri pour la faune, c’est également une source de nourriture et d’oxygénation capitale pour un bon nombre d’espèces.

Les plaisanciers n’en ont peut-être pas conscience, mais lorsqu’un bateau jette l’ancre au milieu de ces prairies sous-marines, les dégâts peuvent être catastrophiques. Les ancres qui dérapent lentement creusent de profonds sillons. La plupart de ces espèces poussant lentement, il faut parfois plusieurs décennies à la nature pour réparer ces dommages.

En Méditerranée, c’est la Posidonie qui inquiète. Cette plante endémique (qui n’est pas une algue, mais une plante à fleur) est ravagée par les ancres, notamment celles des Superyachts à proximité de la
Côte d’Azur. Pour répondre à ce problème, la préfecture maritime de Méditerranée a signé le 3 Juin un arrêté afin de durcir la règlementation sur la protection des fonds marins.

Cette mesure vise à redéfinir les zones protégées et à durcir la sanction en cas de non-respect de la réglementation. Même si cela concerne principalement les bateaux de plus de 24 mètres, il est demandé à l’ensemble des plaisanciers d’être vigilants.

Bien choisir son ancre

Chaque type d’ancre à ses propres caractéristiques et tous les types ne conviennent pas forcément à tous les fonds marins :

  • Les ancres plates
    Elles sont plutôt adaptées aux sols meubles comme les fonds sablonneux ou vaseux. Elles ont par contre tendance à basculer sur le côté et à chasser.
  • Les ancres à Soc de Charrue
    Elles sont plus polyvalentes et possèdent une tenue supérieure à l’ancre plate. Elles chassent doucement en créant des sillions. C’est le type d’ancre le plus utilisé par les plaisanciers
  • Les ancres concaves Lestées
     C’est le type d’ancre qui offre la meilleure tenue. Elles s’enfoncent en cas de forte charge et ont la faculté de se replanter facilement en cas de dérapage. Elles nécessitent néanmoins une longueur de chaine assez importante.
  • Les ancres grappins

Plutôt adaptées aux algues et aux fonds rocheux, elles sont plutôt utilisées pour la pêche (donc lorsqu’une personne reste à bord ) ou pour les annexes.

PANTAENIUS - un partenaire fiable
Il est important de se sentir bien et en sécurité
50
ans

d'expérience garantissent un service unique et efficace dans la gestion de sinistre, lorsque vous en avez le plus besoin.

100.000
clients

nous font déjà confiance et font de Pantaenius le numéro 1 de l'assurance plaisance en Europe.

35.000
spécialistes

composent notre réseau de professionnels, permettant d'assurer un véritable service local et de conseil dans le monde entier.