En poursuivant votre navigation sur ce site vous acceptez l’utilisation des cookies destinés à améliorer la performance de ce site et la qualité de nos services, à en adapter les fonctionnalités. En savoir plus sur les cookies.

Continuer
Pantaenius Bureaux

* Pantaenius UK Limited is authorised and regulated by the Financial Conduct Authority (Authorised No.308688)

Bienvenue dans votre espace client
  • Télécharger les contrats, les conditions et les clauses
  • Trouvez vos factures et vos montants à payer
  • Vérifiez et modifiez vos informations personnelles

L’hivernage : comment protéger votre bateau

Chaque année nos services sinistres reçoivent un certain nombre de déclarations pour des dommages survenus lors de l’hivernage du bateau. La plupart de ces dommages auraient pu être évités grâce à de simples précautions.

A l’approche de l’hiver les propriétaires qui ont choisi d’entreposer leur bateau dans un hangar chauffé peuvent dormir sur leurs deux oreilles. Hélas tout le monde n’a pas la possibilité de stocker son bateau à l’abri ou même de le sortir. En appliquant ces quelques conseils, vous devriez limiter les risques.
 

L’habitacle et les circuits

Dans les zones concernées par le grand froid la précaution la plus efficace pour éviter les dommages causés par le gel est de sortir les bateaux pendant les mois d’hiver. Notre service sinistre déplore régulièrement des cas de naufrage causés par un éclatement des durites dû à la glace. Pour ceux qui n’ont pas la possibilité de sortir le bateau il est important de purger les différents liquides de vos circuits : Pas de liquide = pas de glace !

L’humidité accélère le processus de vieillissement, la formation de moisissures et autres champignons. Assurez-vous donc que votre bateau reste sec.
Il doit être correctement ventilé et régulièrement aéré. Pas évident dans un habitacle censé être étanche et hermétique…
La cabine doit être rangée pour favoriser la circulation de l’air. Tout espace confiné (placard, tiroirs, coffres) doit rester ouvert.


Le pont et les éléments extérieurs

La bâche est une excellente protection pour votre navire. Elle le protègera contre les éléments, les UV et la poussière.
Néanmoins lorsqu’elle est mal posée ou distendue, l’eau (la glace, la neige) peut s’y accumuler.
Le poids de cette accumulation peut dépasser la tonne et cette charge risque d’entrainer une déformation (voir rupture) des balcons, chandeliers et autres éléments fragiles. Dans le pire des cas, cette surcharge est si importante qu’elle peut mettre à l’épreuve la structure même de la coque.
Il est donc important après chaque précipitation, de vérifier votre bâche et de la vider si cela est nécessaire.
 
Pour les voiliers, la meilleure façon de préserver vos voiles est de les retirer.
Profitez-en pour les nettoyer en les dépliants totalement. Une fois sèches il ne vous restera qu’à les plier proprement et les ranger à l’abri des éléments. Cette manipulation sera l’occasion de vérifier qu’elles sont en bon état.

Vol et dégradations volontaires

La période d’hivernage est un moment critique pour le bateau, notamment pour le vol et le vandalisme.
La première précaution est de sécuriser tous les éléments non fixes, soit en les entreposant dans le bateau dans un espace sécurisé (coffre ou compartiment sous clé) ou en les stockant ailleurs.

Choisissez si possible un lieu gardienné ou sous vidéosurveillance pour dissuader cambrioleurs et incendiaires et autres vandales.

Comme pour une maison ou appartement vérifiez à votre départ du bateau que la cabine est correctement verrouillée. Pour que la couverture « vol » fonctionne il faut qu’il y ait une trace d’effraction sous peine de déchéance de la garantie.

En conclusion le meilleur moyen de protection est de vous rendre régulièrement à votre bateau.
Pas facile lorsque l’on vit loin de son navire.
Contrats de maintenance ou entente avec les voisins de pontons, tous les moyens seront les bienvenus, du moment que votre bateau soit régulièrement visité durant la période d’hivernage à flot ou à terre.

 

 

L’hivernage : comment protéger votre bateau

Chaque année nos services sinistres reçoivent un certain nombre de déclarations pour des dommages survenus lors de l’hivernage du bateau. La plupart de ces dommages auraient pu être évités grâce à de simples précautions.

A l’approche de l’hiver les propriétaires qui ont choisi d’entreposer leur bateau dans un hangar chauffé peuvent dormir sur leurs deux oreilles. Hélas tout le monde n’a pas la possibilité de stocker son bateau à l’abri ou même de le sortir. En appliquant ces quelques conseils, vous devriez limiter les risques.
 

L’habitacle et les circuits

Dans les zones concernées par le grand froid la précaution la plus efficace pour éviter les dommages causés par le gel est de sortir les bateaux pendant les mois d’hiver. Notre service sinistre déplore régulièrement des cas de naufrage causés par un éclatement des durites dû à la glace. Pour ceux qui n’ont pas la possibilité de sortir le bateau il est important de purger les différents liquides de vos circuits : Pas de liquide = pas de glace !

L’humidité accélère le processus de vieillissement, la formation de moisissures et autres champignons. Assurez-vous donc que votre bateau reste sec.
Il doit être correctement ventilé et régulièrement aéré. Pas évident dans un habitacle censé être étanche et hermétique…
La cabine doit être rangée pour favoriser la circulation de l’air. Tout espace confiné (placard, tiroirs, coffres) doit rester ouvert.


Le pont et les éléments extérieurs

La bâche est une excellente protection pour votre navire. Elle le protègera contre les éléments, les UV et la poussière.
Néanmoins lorsqu’elle est mal posée ou distendue, l’eau (la glace, la neige) peut s’y accumuler.
Le poids de cette accumulation peut dépasser la tonne et cette charge risque d’entrainer une déformation (voir rupture) des balcons, chandeliers et autres éléments fragiles. Dans le pire des cas, cette surcharge est si importante qu’elle peut mettre à l’épreuve la structure même de la coque.
Il est donc important après chaque précipitation, de vérifier votre bâche et de la vider si cela est nécessaire.
 
Pour les voiliers, la meilleure façon de préserver vos voiles est de les retirer.
Profitez-en pour les nettoyer en les dépliants totalement. Une fois sèches il ne vous restera qu’à les plier proprement et les ranger à l’abri des éléments. Cette manipulation sera l’occasion de vérifier qu’elles sont en bon état.

Vol et dégradations volontaires

La période d’hivernage est un moment critique pour le bateau, notamment pour le vol et le vandalisme.
La première précaution est de sécuriser tous les éléments non fixes, soit en les entreposant dans le bateau dans un espace sécurisé (coffre ou compartiment sous clé) ou en les stockant ailleurs.

Choisissez si possible un lieu gardienné ou sous vidéosurveillance pour dissuader cambrioleurs et incendiaires et autres vandales.

Comme pour une maison ou appartement vérifiez à votre départ du bateau que la cabine est correctement verrouillée. Pour que la couverture « vol » fonctionne il faut qu’il y ait une trace d’effraction sous peine de déchéance de la garantie.

En conclusion le meilleur moyen de protection est de vous rendre régulièrement à votre bateau.
Pas facile lorsque l’on vit loin de son navire.
Contrats de maintenance ou entente avec les voisins de pontons, tous les moyens seront les bienvenus, du moment que votre bateau soit régulièrement visité durant la période d’hivernage à flot ou à terre.

 

 

PANTAENIUS - un partenaire fiable
Il est important de se sentir bien et en sécurité
50
ans

d'expérience garantissent un service unique et efficace dans la gestion de sinistre, lorsque vous en avez le plus besoin.

100.000
clients

nous font déjà confiance et font de Pantaenius le numéro 1 de l'assurance plaisance en Europe.

35.000
spécialistes

composent notre réseau de professionnels, permettant d'assurer un véritable service local et de conseil dans le monde entier.