Pantaenius Bureaux

* Pantaenius UK Limited is authorised and regulated by the Financial Conduct Authority (Authorised No.308688)

Bienvenue dans votre espace client
This service is currently not available. Please try again later.
Votre numéro client commence par MEU ?

Veuillez suivre le lien ci-dessous pour accéder à votre espace client (LOGIN). Vous serez redirigé vers le site web de Pantaenius GmbH, Représentant d'Assurance, où vos contrats ont été conclus.

Continuer pour se connecter

Comment lutter contre le vol

11.05.2022

Le vol du navire reste une angoisse plutôt présente chez les propriétaires. Cependant le vol « total » du navire reste assez marginal car il est compliqué pour les voleurs de revendre leurs prises.  En revanche, les cambriolages, le vol de l’annexe et de son moteur sont beaucoup plus fréquents. Les bateaux et ce qu’ils contiennent restent des proies faciles. En France, un navire est utilisé en moyenne moins de 2 semaines par an… Cela laisse hélas une large place aux cambrioleurs pour agir.

Nous allons dresser une liste des vérifications et mesures à prendre pour éviter ou minimiser les chances de se faire cambrioler. Nous avertissons à l’avance que certaines d’entre elles sembleront plus qu’évidentes aux marins avertis, mais s’il est écrit  « ne pas ingérer… » sur les étiquettes des produits ménagers, c’est que chaque individu à sa propre perception de ce qui est évident ou pas…

Vols au port et au mouillage

Comme pour les cambriolages résidentiels, ce sont les objets faciles à transporter et à revendre qui sont principalement recherchés. Le matériel informatique et hi-fi constitue des prises de choix car leur vol prend peu de temps et ils sont faciles à écouler. Si les voleurs disposent du temps nécessaire, ils n’hésiteront pas à s’emparer également de l’électronique de navigation. Cela peut parfois prendre plus de temps pour être démonté mais leurs prix sur le marché de l’occasion peuvent être intéressants. Le matériel de survie et l’armement de sécurité sont moins recherchés mais peuvent être pris pour cible faute de mieux.
Sur le pont, c’est l’annexe et son moteur qui sont forcément les plus vulnérables.

Quelques conseils :

  • Ne "cachez" jamais une clé à bord ;
  • N'écrivez jamais le nom de votre bateau sur la clé ;
  • Verrouiller et sécurisez les coffres de rangement ;
  • Sécurisez le moteur hors-bord ;
  • Verrouillez et sécurisez les écoutilles et hublots ;
  • Sécuriser les vélos et les objets de loisir via des chaines et cadenas adaptés et en fonctionnement ;
  • Lorsque vous quittez le navire, rangez les écoutes et les accessoires amovibles en toute sécurité à bord ;
  • Désactiver le(s) coupe-circuit(s);
  • Activez toujours les systèmes de sécurité, même si vous ne vous absentez que brièvement ;
  • Vérifiez régulièrement le bon fonctionnement de vos systèmes de sécurité et de leur alimentation ;
  • Ne laissez pas d'objets de valeur (par ex. ordinateurs portables et jumelles) en évidence sur le pont ;
  • Cachez les équipements coûteux dans une housse ordinaire ;
  • Restez vigilant dans la marina et signalez tout ce qui est inhabituel au Maître de port ou à l’Agent de sécurité ;
  • Laissez vos coordonnées à la Capitainerie du port ;
  • Conservez une copie de vos numéros de série (par exemple, numéros de coque et de moteur) en lieu sûr, à terre ;
  • Prendre des photographies du matériel et des numéros de séries.

 

Les mouillages temporaires durant la saison sont souvent des moments de prédilection pour les voleurs. Là aussi les annexes, qui sont laissées parfois à l’eau la nuit, seulement attachées avec un bout, sont des cibles faciles. Il leur suffit d’approcher une approche discrètement et de partir avec. Pensez à la remonter à bord dès que vous ne vous en servez plus.


En hivernage

Lors de l’hivernage, le problème est différent. Contrairement au vol pendant le mouillage qui tient plutôt de l’opportunisme, en hivernage les plaisanciers doivent faire face à des voleurs plus organisés. Comme le navire est possiblement sans surveillance pendant plusieurs semaines voir mois, les voleurs ont plus de temps pour agir.
Ils vont donc, si l’occasion se présente, prendre le temps de voler des éléments plus compliqués à dérober comme l’électronique de bord, les moteurs hors-bord, et parfois même les générateurs.

Quelques conseils :

  • Choisissez un endroit sûr pour l'hivernage, de préférence clôturé, avec un éclairage extérieur et des détecteurs de mouvement ;
  • Videz le bateau et stockez dans un endroit sec et sécurisé les articles nautiques tels que les traceurs, l'équipement radar, le GPS, les jumelles et les gilets de sauvetage... ;
  • Les hélices en acier inoxydable sont très prisées des voleurs, veillez donc à les retirer et à les ranger dans un endroit sûr ;
  • Pendant l'hivernage, verrouillez toujours le bateau, les écoutilles, les coffres de rangement, etc. ;
  • Rangez les outils et les échelles en lieu sûr et ne les laissez pas traîner. 

 

Comment se protéger

Une chose est certaine, lorsqu’ils ont décidé d’entrer, rien ne peut les arrêter. En revanche vous pouvez les ralentir dans leur progression afin de les décourager, ou faire en sorte qu’ils passent le moins de temps possible sur votre bateau.

Pour ce qui est des moteurs hors-bord, l’offre ne manque pas. Cadenas, chaines, U, écrous de sécurité… entre le matériel agréée SRA utilisé pour les 2 roues ou les équipements spécifique distribuées par les spécialistes de la sécurité nautique, vous trouverez forcément un produit adapté à votre besoin.
Les prix varient d’une vingtaine à une centaine d’Euros selon le type de protection désiré.

Pour ce qui est de l’effraction de votre cabine, là aussi il existe plusieurs moyens de compléter l’équipement de série.
D’une part des antivols et verrous que l’on trouve de 30 à 200€ selon le modèle et la complexité.
 

D'autre part, les alarmes. Il en existe deux types :

  • L’alarme acoustique non reliée, qui a surtout pour objectif d’alerter le voisinage et mettre la pression aux voleurs. Simple à installer vous en trouverez pour moins de 50 € ;
  • Les alarmes reliées sont plus couteuses et demandent en plus un abonnement auprès d’une société de sécurité. Elles permettent néanmoins l’intervention rapide d’un agent sur place.

 Vient ensuite la vidéo surveillance beaucoup plus coûteuse et un peu contraignante à installer mais qui, couplée à une alarme reste le moyen le plus sécurisant pour le propriétaire.
Là aussi, le matériel atteint plusieurs centaines d’Euros avec également un abonnement mensuel à ajouter.
 

En cas de sinistre :

  • Evitez de toucher la « scène de crime » dans le cas ou les voleurs auraient laissé des indices permettant dès les identifier, puis contactez immédiatement la Police ou la Gendarmerie.
  • Informez votre compagnie d'assurance de l’évènement ;
  • En cas de dommages, prenez des mesures pour minimiser les dommages (pour verrouiller ou sécuriser le navire du mieux possible).

Prenez des photos claires que vous annexerez à votre demande déclaration de sinistre et demande d'indemnisation (gros plans) et dressez une liste des objets volés.


Chez Pantaenius

En cas de souscription de la garantie Pertes et Avaries, votre bateau est assuré contre le vol partiel par effraction, mais aussi en cas de vol « total » du bateau.

Enfin, un dernier rappel même si nous le savons tous :

  • Ce qui reste sur le pont doit être sécurisé ou verrouillé dans des coffres à cet effet ;
  • Les annexes, moteurs hors-bord et objets de loisir doivent être sécurisés par un antivol agréé ;
  • Les casiers et compartiments moteurs doivent être aussi verrouillés.
PANTAENIUS - un partenaire fiable
Il est important de se sentir bien et en sécurité
50
ans

d'expérience garantissent un service unique et efficace dans la gestion de sinistre, lorsque vous en avez le plus besoin.

100.000
clients

nous font déjà confiance et font de Pantaenius Leader Européen – Spécialiste de l’Assurance Plaisance.

35.000
spécialistes

composent notre réseau de professionnels, permettant d'assurer un véritable service local et de conseil dans le monde entier.